La Mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé

 

La Mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé, 2002.

 

L'auteur, Laurent Gaudé

Romancier, dramaturge et novelliste français né en 1972. Auteur notamment de Dans la nuit Mozambique, Cris, La Porte des Enfers, le Soleil des Scorta. Thèmes de la mort, de la souffrance.

Le synopsis

Massaba, époque indéterminée. Le roi Tsongor s'apprête à marier sa fille Samilia au prince Kouame. La veille des noces, l'ami d'enfance de Samilia, Sango Kerim, vient réclamer la main de la princesse en vertu d'une promesse d'enfant. Malgré le suicide du roi, qui espère empêcher la guerre qui se profile par ses dernières volontés, les deux prétendants s'affrontent. Les frères aînés de Samilia, Sako, Danga et Liboko, s'allient avec le prétendant "légitime" ; ils s'opposent à Sango Kerim. Le jeu des alliances entraînent de nombreux peuples dans une guerre toujours plus meurtrière qui débouche sur la destruction totale de la région. Le roi Tsongor, mort, assiste cependant à l'effondrement du pays qu'il a gouverné si longtemps grâce à l'assistance de son serviteur Katabolonga, qui remplit le rôle de témoin et de commentateur. Il sera un des seuls survivants de la guerre avec Souma et Samilia. Le plus jeune fils du roi, Souma, remplit un devoir de mémoire tout en cherchant à déterminer la véritable personnalité de son père. Il parcourt le monde et érige sept tombeaux correspondant aux sept caractères de Tsongor. Son oeuvre finie, il   permet à l'âme de son père de gagner le séjour des Morts. Samilia, elle, erre à travers le monde comme la figure du désespoir, puisqu'elle fut la raison de la guerre qui détruisit le royaume de son père.

Les grands thèmes et les particularités

  • Liens avec la culture gréco-latine antique (guerre de Troie, organisation de la Mort), le continent africain (noms, topologie, style).
  • Forme de mythologie => mythe fondateur, roman des origines. Histoire.
  • Récit d'initiation, d'apprentissages, épreuves.
  • Symbolique.Thème de la vie et de la mort, du passage ; toutes les formes de mort : oubli, désespoir, solitude et abandon.
  • Style : imite celui des récits primitifs = répétitions, vocabulaire restreint, tournures répétitives ; assez oral.

Les liens avec la séquence - Dénoncer la guerre

Présentation négative de la guerre :

  • Causes : motivations = vengeance -> pas de motivations réelles, défendables -> n'en vaut pas la peine ; folie des hommes.
  • Conséquences : destruction d'un univers aimé, annihilation de tous les efforts, mort des êtres aimés, oubli = seconde mort.

Conclusion

Guerre étudiée, puis décridibilisée ; causes futiles, conséquences dramatiques. Dénonciation de la guerre comme des hommes.

 

 

Commentaires (1)

1. Gros con 23/02/2016

je kiff ce livre. J'ai envie de piner cette salope de Samilia.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×