Ionesco, La Leçon, Extrait 3

&l

 

 

La Leçon, Ionesco

 

 

Eléments introduction

 

  • Eugène Ionesco. Dramaturge ; essayiste, romancier. XXè siècle.
  • La Leçon, une de ses premières pièces. Leçon particulière. Originalité : trois personnages, pas de découpage classique en actes/scènes. Théâtre de l’absurde.
  • Scène du meurtre. Tout bascule dans le drame ; l’absurde s’impose et prend des accents tragiques. Aboutissement, apogée d’une escalade de la violence. Vers la fin de la pièce. Professeur et Elève.

 

 

Développement

 

I. Le Professeur : un bourreau

1. Celui qui inflige la souffrance

 

  • Statuts : insistance, le Professeur est « meurtrier » et l’Elève est « victime » : construction en coordination, antithèse dans le dernier paragraphe (« en même temps, le meurtrier et la victime ») : mise en parallèle, rôles complémentaires.
  • Souffrance physique : découverte du couteau, fébrilité et enthousiasme (verbes de mouvement) ; menace d’ablation des oreilles, familiarité menaçante et manque de maîtrise de soi (« ma mignonne »), marque d’une relation physique, presque intime (abondance de pronoms personnels « te », pronom tonique en apposition « moi », usage explétif) ; meurtre (chp lexical du meurtre, violence).
  • Souffrance morale : harcèlement = empêcher le repos et la réflexion, l’insistance du Professeur est insupportable à l’Elève. Apparence de la pédagogie, d’une leçon, avec impératifs, futur d’ordre (« il suffira que »), répétition du mot « couteau » et de l’ordre « répétez ». Insistance + ordre.

 

2. Celui qui perd le contrôle de lui-même

 

  • Atmosphère de folie pure : rythme saccadé et accéléré ; répétitions et échos d’une réplique à l’autre, parallélismes de construction ; vocabulaire très peu étendu, négation très présente.
  • Transe : chp lexical rituel, transe, répétition de « danse », comparaison « comme le coucou », formule d’atténuation « ça n’a plus d’importance », second coup de couteau = acharnement ; connotation sexuel (coup de couteau « de bas en haut », « soubresaut […] de tout le corps »).

 

 

II. L’Elève : une victime

1. Protestation, refus

 

  • Insolence : phrasé relâché (« C’est du quoi, ça ? »), niveau de langue familier, interjections et onomatopées (« Oui », « Ah »), bcp d’exclamatives et de points de suspension ;
  • Refus : répétition « non », vulgarité (« Ah non ! Zut alors ! J’en ai assez ! »), ironie (didascalie), reproche (à propos de la voix « stridente »).

 

2. Souffrance et mort :

 

  • Anaphore/répétition en « J’ai mal », énumération/gradation parties du corps : insistance, leitmotiv + symbolique (dents -> oreilles-> tête -> parties du corps connotées = gorge, seins, hanches…) : organes de la communication détruits, puis organes plus connotés ; accumulation souffrances dans une des didascalies (« Fatiguée, pleurante… ») ;chp lexical de la chute.

 

3. Ambiguïté de l’attitude de l’Elève

 

  • Abandon de la lutte, consentement : passivité et soumission, tournure « Si vous y tenez ».
  • Provocation : énumération parties du corps suggestives, sensualité (chp lexical toucher, comparaison « comme pour une caresse ») ; instant « lucide,ironique », doute du dramaturge « comme par hasard » ; télescopage d’une provocation extrême et de la mort (c’est après avoir été assassinée qu’elle est « impudique », a les jambes « très écartées »).
    t;/li>
  • Plaisir possible : énumération de termes, parfois équivoques, ds la description de son état : « fatiguée, pleurante… » et « maladive, langoureuse… », parallélisme avec construction « à la fois » et comprenant « extasiée ».
  • => Explications possibles : l’Elève espère arrêter le Professeur en jouant le jeu/ elle est trop épuisée pour réagir/ elle est sciemment ou inconsciemment provocante.

 

 

 

Conclusion

 

  • Thèmes de la souffrance, physique et psychologique ; force du langage.
  • Ambiguïté des personnages : Elève, provocante, masochiste/ victime impuissante ; Professeur, sujet d’une pulsion/ manipulateur qui a tout planifié.
  • Relations humaines : schéma des rôles classique, rôles complémentaires ; domination, bourreau et victime. Relations ambiguës, imprévisibles, malsaines. Evolution surprenante des rôles de l’Elève et du Professeur au long de la pièce : Professeur timide -> incontrôlable et dominateur / Elève pleine d’initiative -> apathique.
  • « Scène » très importante, résolution de la crise.

 

 

Qq procédés remarquables

Répétition « couteau » ; répétition/anaphore « J’ai mal aux dents » ; énumération/ gradation parties du corps ; onomatopées et interjections ; vocabulaire restreint, phrases nominales ; phrases exclamatives ; questions rhétoriques ; impératifs ; points de suspension ; chp lexical exaspération et douleur ; rythme saccadé ; niveau de langue courant puis familier ; pronoms possessifs nombreux ; chp lexical impudeur ; chp lexical hypnose.

 

Problématiques et plans

 

Quels sont les rôles des personnages ?

I. Professeur = bourreau

1. Il inflige la souffrance

2. Il ne se contrôle plus

II. Elève = victime

1. Lutte

2. Souffrance

3. Ambiguïté du comportement

 

Quelle image des relations humaines l’auteur donne-t-il ?

I. Une relation déséquilibrée et marquée par la violence

1. Le Professeur, bourreau/dominant (il inflige la souffrance)

2. L’Elève, victime/dominée (elle reçoit la souffrance)

III. La violence omniprésente

1. La violence infligée : le sadisme

2. La violence acceptée : le masochisme (l’ambiguïté des comportements : le plaisir dans la douleur)

II. Des relations malsaines

1. L’absence de contrôle

2. Les connotations sexuelles omniprésentes

 

Quelle est la place de cet extrait dans la pièce ?  

II. La résolution de la crise

1. La souffrance et la torture

2. Le meurtre comme un viol

II. La symbolique : les relations humaines

1. Le renversement des rôles, illustration d’un schéma classique

2. L’ambiguïté des comportements, la négation du manichéisme (là-dedans, personne n’est totalement innocent ; la victime est provocatrice, le bourreau agit sur une pulsion et n’est pas responsable)

3. L’absence de contrôle

 

Commentaires (1)

1. chaili (site web) 22/11/2010

thanks for your help

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site