Traité sur la tolérance à l'occasion de la mort de Jean Calas, Prière à Dieu, Voltaire

 

Traité sur la tolérance à l'occasion de la mort de Jean Calas,"Prière à Dieu", Voltaire, 1763

Introduction

  • Voltaire, 1694-1778, philosophe et homme de lettres français. Lumières.
  • Traité sur la tolérance à l’occasion de la mort de Jean Calas, 1763. Affaire Calas, condamnation d’un homme protestant accusé d’avoir assassiné son fils à cause des velléités de conversion au catholicisme de celui-ci. Jugement hâtif, condamnation rigoureuse. Voltaire : réhabilitation mémoire et restitution biens famille. Singulier au général : de la dénonciation d'un jugement inique à la stigmatisation de l'intolérance religieuse, de l'injustice.
  • Chapitre 23, "Prière à Dieu". Miséricorde, glorification et requête ; monde meilleur réclamé. Forme de la supplique ; allusion à la religion = Voltaire déiste.

Développement

1. Le point de vue de Voltaire sur l’Homme 

  • Imperfection de l’Homme : introduction ; chp lexical défauts ; répétition « erreurs » ; proposition conditionnelle avec « si » = doute sur le droit de l’Homme à s’adresser à Dieu ; subjonctif « puisse » l. 22 = oubli de l’Homme ; guerres inévitables, l. 24 ; dc agressivité, bêtise et manque de réflexion, caractère obtus, intolérance inhérents à la nature humaine.
  • Peu d’importance de l’Homme : chp lexical peu d’importance et petitesse physique comme morale, comparaison Homme/atome, répétition « petit » ; disproportion Homme/Dieu avec antithèse l. 2-3 ; disproportion importance réelle/supposée : diminution et ridiculisation de l’importance que l’Homme se donne, accumulation l. 7-11, l. 11-12, l. 12-21, ponctuée de termes négatifs ou atténuants ; disproportion origines/conséquences dans la gravité avec l. 5 et l. 11-12  => BLÂME DE L’HOMME
  • Possibilité d’améliorer la situation = perfectibilité : usage du subjonctif ; possibilité de corriger facilement : aspect mesquin des défauts par figures d’atténuation, comme l.11-12 avec évolution, pas commune mesure entre origine et conséquences.
  • Déresponsabilisation de l’Homme : vie corruptrice, accumulation négatif l. 7 ; dépendance à Dieu, forme de la prière  => ELOGE DE DIEU

Espérance d’un âge d’or, triomphe de la vertu acquise sur la nature innée de l’Homme.

2. Le point de vue de Voltaire sur les religions et la religion

  • Importance de Dieu, indispensable : forme de prière (titre, subjonctifs, impératifs) ; grandeur, puissance (champ lexical, totalité avec répétition adverbe «tout») et bonté (champ lexical) ; universalité (totalité dans l’humanité, le temps, l’espace, l. 1-2) ; don (répétition « donné » ).
  • Religion inutile, voire nuisible : multiplicité des cultes incompatible avec universalité de Dieu (l. 25-27 ac allusion guerres de religion ; accumulation l. 12-21 avec atténuations, ridiculisation ds opposition = antithèses, rythme régulier avec « entre ») ; incohérence et manque d’unité (souhait, l. 5-7) ; danger du fanatisme (allusions l. 6 et 12 avec répétition « haine ») = absence de tolérance, de solidarité, de réflexion et de raison.

Eléments de conclusion

  • Point de vue sur l’Homme : Homme mauvais mais perfectible et en partie responsable seulement (sa nature, la vie). Point de vue sur Dieu : grandeur, puissance, bienveillance. Point de vue sur les religions : inutilité voire dangerosité.
  • Dissociation croyance en Dieu et religion.
  • Nuances ds l’évocation des religions (catholicisme et protestantisme).

Qq procédés remarquables

Chps lexicaux petitesse, défauts, grandeur et bonté ; subjonctif et impératif ; comparaison Homme/atome l. 11 ; antithèses l. 12-21; accumulations l. 8 à 10 et 12 à 21 ; antithèse "également"/"en mille langages divers" l.26.

Problématiques et plans

En quoi ce texte est-il représentatif des Lumières ?
Débats classiques
1.    L’Homme et sa nature.
2.    Religion et religions.
Quelle est la stratégie argumentative de Voltaire ?
Faire accepter une thèse choquante grâce à une présentation qui réunit.
1.    Position fédératrice (références culturelles communes, forme et vocabulaire de la prière)
2.    Neutralité affectée (ironie, objectivité supposée, point de vue externe)
3.    Propos subversifs (foi opposée à religion, religions critiquées)
+ émotion suscitée
Analysez la prière de Voltaire.
1.    Humilité
2.    Glorification
3.    Requête

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×