L'Oeuvre, Zola ; E4, chapitre IX.

 

Extrait du chapitre IX de l'Oeuvre, de Zola

 

Éléments de l'introduction

  • Naturalisme, mouvement artistique et culturel ; tout montrer, sans jugement et avec exhaustivité. XIXè siècle. Lié au réalisme, le naturalisme prône l’usage de techniques apparentées aux méthodes scientifiques. Zola, « Pape du naturalisme ».
  • L'Oeuvre, 1886, cycle naturaliste des Rougon-Macquart. Hérédité ; ici, Claude Lantier cyclothymique. De la jeunesse à a mort de Claude Lantier, peintre.
  • Chapitre IX. Séparation des anciens amis + lente déchéance psychologique de Lantier, qui détruit ses œuvres, humilie sa femme, vit dans la misère. Ce texte se concentre sur les relations sociales de Lantier : analyse relations Lantier avec l’ancien groupe, puis étude du cas exceptionnel de Sandoz et de sa nouvelle perception de Lantier.

Développement

I. Une dégradation générale

1. Dégradation des relations entre les amis

  • Chp lexical de la rupture associé avec adjectifs négatifs : « lente rupture », « amitiés mortes » ; emphase du verbe « aggravée » ; opposition « Claude » et « les amis de l’ancienne bande » avec la construction « entre… et » ; totalité avec usage des indéfinis « chacun », « tous », « pas un ».
  • Double gradation croisée entre la gêne et la folie : « mal à l’aise » et « troublante »/« bousculé » et « détraquage ».
  • Fausse exception de Fagerolles : introduction par « seul », atténuée par le verbe « affectait » ; antithèse "toujours"/"jamais", renforcée par « du reste ».
  • Seul regret de Lantier, l’absence de Dubuche : « ne…guère que » ; amitié exprimée par le verbe « regrettait », donc affection limitée, désormais, au passé.

2. Dégradation des individus eux-mêmes

  • Synthèse des situations désastreuses et singulières, forme de hiérarchie : accumulation. Gagnière :  reniement, avec « à la stupéfaction des camarades », apposition « lui », « même », abandon peinture pour musique ; embourgeoisement avec chp lexical du pitoyable (« vieille », « chichement »). Mahoudeau : reniement, avec activité lucrative mais mécanique, comme chez son père ; pas de vraie satisfaction, atténuation de « argent » avec « quelque ». Jory : reniement de soi et dépendance avec métaphore « chien fidèle », parallélismes entre avarice et soumission ; manipulation et domination de Mathilde avec avec chp lexical tyrannie, opposition chp lexical plaisirs et déplaisirs. Fagerolles : semble heureux car liens avec Lantier et succès, mais atténuation et ironie avec accumulation des honneurs, « du reste », répétition « tous », pluriels de « fortunes » et « honneurs ». Dubuche : éloignement avec « semblait-il », métaphore amitié/«lâcheté tendre », antithèse « enfance »/« plus tard », antithèse « comblé de millions » et « misérable », jeu des connecteurs logiques « sans doute » et « cependant », chp lexical de la maladie + « obligé de vivre », locution « pas heureux non plus de son côté ».

II. Le cas particulier de Sandoz

1. Fidélité

  • Exception : formulation « Que Sandoz qui » ; atténuation du « parût connaître ».
  • Pitié affectueuse : Christine et Jacques : articles démonstratifs et définis « cette », « le » ; modèle de Christine pour « ses » livres ; chp lexical de l’idéal féminin avec « grande amoureuse », « passion » ; émotion suscitée avec tournure insistante « remuait profondément ».
  • Evolution des sentiments vis-à-vis de Claude : parallélismes « d’abord » et « ensuite » ; admiration, avec chp lexical de la hauteur ; relativité, référence avec comparatif « plus qu’à lui-même » ; pitié avec le champ lexical ; empathie avec chp lexical de la douleur.

2. Lucidité

  • Echec de Claude : chp lexical de la folie ; chp lexical de la chute qui métaphorise la chute mentale de Claude, conclu avec le chp lexical de l’élévation vu ci-dessus = opposition ; gradation entre la « passion » de Christine et la « folie héroïque » de Claude.
  • Généralisation : opposition échec avec termes forts (« fous », « ratés », « aberrations »…) et pitié, compassion avec chp lexical poursuivi, emphase (termes « touchaient aux larmes », manifestation physique dans « frémissait de charité » ; totalité avec « tous les ratés » ; gradation « plus…plus »). Respect : « pieusement ». Compréhension : relativité de la folie, phrase interrogative et non rhétorique, interrogation de lieu.


Conclusion

  • Réflexions générales. Division profonde et inexorable des anciens amis = réflexion sur les relations et les affections fluctuantes des hommes. Statut tragique de l’artiste, qui choisit entre le reniement de soi, la lucidité douloureuse et la folie.
  • Cas particuliers étudiés. Déclin de Claude Lantier, échec artistique, déchéance mentale et abandon quasi unanime. Exception de Sandoz, qui réfléchit et reconsidère, fidélité et lucidité, mais malheur et désespoir malgré tout car sensibilité.
  • Tous les membres du groupe sont malheureux , à des degrés divers ; reniement de soi, insatisfaction, prise de conscience, alliance avec la bourgeoisie => concession improductive. Échecs des vies.
  • Vision de l’Homme et du monde négative, globalement sombre, avec lueurs d’espoir vite nuancées.


Qq procédés

Double gradation croisée avec « mal à l’aise… troublante » et « bousculé… détraquage » ; parallélisme « tous » et « pas un » ; accumulation des situations ; chp lexical du pitoyable avec « chichment », « vieille », « quelque », en était tombé à » ; verbes impersonnels ; fausse exception « seul » atténué par « affectait » ; accumulation des honneurs ; antithèse « comblé de millions » et « misérable » ; chp lexical de la femme idéale avec « passion », « grande amoureuse » ; chps lexicaux pitié, empathie ; emphase avec gradation et formulation « plus…plus » ; phrase interrogative non rhétorique.

Problématiques et plans

Quelle vision de l’Homme et du monde cet extrait donne-t-il ?
I. Les individus (= l’humanité)
1. La déchéance de Claude Lantier (point de vue de Sandoz).
2. Le déclin des anciens du groupe.
3. L’exception de Sandoz
II. Les relations (= le monde)
1. La dégradation des liens dans le groupe
2. La fidélité particulière de Sandoz
OU
I. Une dégradation générale (= pessimisme)
1. Dégradation des relations entre les amis
2. Dégradation des individus eux-mêmes
II. Le cas particulier de Sandoz (= exception heureuse : optimisme ; mais à nuancer)
1. Fidélité
2. Lucidité

Analysez l’évolution du texte.
I. Une dégradation générale
1. Dégradation des relations entre les amis
2. Dégradation des individus eux-mêmes
II. Le cas particulier de Sandoz
1. Fidélité
2. Lucidité

Comment évolue Claude ?
I. Le déclin de Claude Lantier
1. Déclin psychologique : la folie
2. Déclin artistique : le « génie raté »
II. Un rapport au monde déséquilibré
1. Solitude (dégradation du groupe : malaise et dégoût)
2. Responsabilité (déchéance des autres)
3. Unique lien avec le onde : Sandoz (fidélité + compréhension et respect)

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site